Les fils de Crao racontent la genèse de leur passion

Anecdote, histoire avec un grand H...Mais aussi des couteaux originaux et des pièces de collections.

Re: Les fils de Crao racontent la genèse de leur passion

Messagepar ilium » 10 Juin 2008 10:38

Pour Dago, ça parle du couteau de Rahan. Pour moi, ça parle de genèse. Ce ne sont que des déterrages non? :)
llǝɥ ɯoɹɟ ɹoʇɐɹǝdo pɹɐʇsɐq
Avatar de l’utilisateur
ilium
Maud Passeur
 
Messages: 26643
Inscrit le: 04 Juil 2007 00:11
Localisation: Alsacie du Sud

Re: Les fils de Crao racontent la genèse de leur passion

Messagepar thom » 10 Juin 2008 12:24

Moi en gros, mon grand pere a un courcelle qu'il sort a table depuis plus de trente ans.C'est ce qui m'a donner la 'passion' des lames, et bien sur RAHAN, a l'epoque j'aimais tourner mon couteau en bois pour savoir ou j'allais.
Membre de l'amicale du DJouk
Avatar de l’utilisateur
thom
égérie
 
Messages: 8337
Inscrit le: 02 Fév 2008 10:11

Re: Les fils de Crao racontent la genèse de leur passion

Messagepar Baloo » 12 Juin 2008 01:03

à moi : :P
Quand j'étais enfant, mon père ne jurait que par Victorinox. Mon grand-père quant à lui était un fervent défenseur d'Opinels à lame carbone qui rouillaient très rapidement vu le manque de soins qu'il leur prodiguaient. Ce sont les premiers souvenirs de couteaux que j'ai en mémoire. :roll:
A ces quatorze ans, mon grand-frère a eu une sorte de couteau commando avec manche en plastique marron, lame noire et un étui rigide tout vert dans lequel se trouvait un lance pierre, un petit couteau, une pierre à affûter de très mauvaise qualité et dans le manche, il y avait une boussole et tout un fourbis de survis complètement inutile. :lol:
Tout à commencer quand mon frère a perdu cette petite lame qui se logeait dans l'étui. Je l'ai retrouvé quelques semaines plus tard et comme cette affreux moutard (moi) le tannait, il me l'a gentillement cédé 8) . De là est parti les plus fantastiques récits qu'un enfant peut imaginer, non loin de chez nous se situait une forêt très mal entretenue dans laquelle se trouvaient des troncs tombés au sol qui se décomposaient lentement.
Dès lors, je me suis mis à les creuser pour faire des pirogues, évidemment, infoutu de finir avec mes petites pattes, je laissais vite tomber en me contentant d'avoir juste enlever un peu d'écorce, ce qui réalisait un fantastique siège dans lequel je me posais et parcourait les plus beau fleuves du monde , Amazone me voilà ^^ king
Un peu plus tard, ce fût à mon tour(j'avais 10 ans). Mon père m'acheta un Victor tout simple, lame, décapsuleur... Il me suivit pendant des années au cours de parties de pêche mémorable. Je l'ai encore, la pointe de la grande lame est cassée mais il reste dans l'ensemble en assez bon état. Puis il y a eu une période où mon Victor me suivait partout et de ce fait, n'ayant jamais eu à m'en plaindre, pourquoi en avoir un autre?
Au cours d'une période de vacances, un passage à Thiers, et ce fût la grande révélation :ange: , un Kooto m'a tapé dans l'œil et j'ai tout de suite tanné mes parents avec le prétexte foireux que mon Victor était bien trop vieux.
Fier comme Bartaba, il m'a suivit partout, en plus de mon Victor. Et j'ai trouvé la grande réponse, pourquoi avoir un autre couteau sur soi? (réponse : parce qu'il en est ainsi).
Quelques années se sont écoulées avant que sur ma route, entre la patinoire (hockey) et chez moi, se dessine une grande boutique au store vert (l'armurerie d'Anthony) Je me suis tout de suite mis à baver devant cette petite vitrine dédié aux couteaux jusqu'au jour où; ayant trois francs six sous en poche, j'ai franchis le pas de la porte et j'ai découvert des marques, des modèles, et une variété comparable au monde de la moto(entre une Harley et une Yam, il y a un gouffre).
Les deux commerçants se sont montrés gentils et patients, m'apprenant et me faisant découvrir cet univers. :prosterne:
Un beau jour, mon frère débarque chez moi avec en poche un Spidie, modèle police tout en métal. Devant mon émerveillement, mon frère me lança un : "fais gaffe ça coupe" ce à quoi je me suis empressé de lui répondre "je suis pas con, c'est un couteau" :twisted: . S'en est suivi une boîte de pansements pour rafistoler mes paluches.
Ca y est, le virus était en moi. :Bali:
Pendant quelques années, je me suis acheté un Spiderco :) , un Herbertz :oops: , un Opi etc.. Un jour, voulant affûter correctement un couteau, je suis tombé (sans me faire mal) sur le site de Leeroy et là, déferlante de photos fixes, pliants, multitools et ARTISANAUX. :shock:
Quoi, comment, on ne m'avait rien dit pkt , j'ai bien vu quelques fois des personnalisations d'Opinels mais toujours sur des bases industrielles.
De fils en aiguilles (plutôt de liens internet en liens), je me suis retrouvé sur NéoCzen. J'ai lu pendant quelques mois le forum sans jamais oser y participer car faut bien avouer, au début, je pigeais pas grand chose, VG10, le Woods, le Micra avaient pour moi des consonances de maladies incurables rptd .
J'étais pas tombé loin. Après ma période lecture, j'ai voulu passé à l'écriture et me voilà.
Yoddha II
DAVLESS ADDICTION
Image
http://www.spydercogecko.fr/.
Avatar de l’utilisateur
Baloo
 
Messages: 663
Inscrit le: 08 Avr 2008 01:01
Localisation: Essone, Juvisy sur Orge

Re: Les fils de Crao racontent la genèse de leur passion

Messagepar 974-ACP » 01 Aoû 2008 17:40

J avais loupé ce fil.… :D marrant de voir le démarrage de chacun... 8)

Pour autant que je m'en souvienne, c'est un cado, fait par ma responsable de mon école , maternelle, qui a selon moi déclenché le truc...je ne me souviens plus vers quel age... :oops: mais j'étais pas vieux...et ce couteau...pas loin de rahan mais coté afrique noire...une lame un peu courbé avec un manche recouvert de cuir noir cousu, un fourreau de cuir noir et marron assez epais avec a son extremité des franges de cuir marron....Un vrai couteau , ça coupait pas rasoir mais je sais qu a lepoque ma mere n aimait pas trop me savoir avec ça.… :lol:

Et puis tout s'enchaine.….opinel, victorinox.…
Vers disons 8/9 ans, en vacances de neige a côté de chamonix, je me souvient etre rentré dans une boutique, apres avoir hésité fort longtemps...et demande fierement pour acheter un couteau...un automatique latéral de disons 6 cm de lame...avec un contre tranchant un peu Bowie....50 francs...et le mec me l'a vendu... king king quand j-y pense... :twisted:
bref, je rentre à l'appart, mes parents me choppe, je m'en prend une.… :lol: :lol:

Par la suite je fut beaucoup plus discret.… :ange: :ange:
12 ans, arrive la periode couteau de surplus de la mort survival qui tue la copie de baîonette.… :lol:
Et voila ou j'en suis arrivé aujourd'hui....pour mon plus grand plaisir... :czn:
la patine, c'est pas bien.….
Avatar de l’utilisateur
974-ACP
Solid Snake
 
Messages: 15245
Inscrit le: 18 Juin 2007 21:24
Localisation: 59

Re: Les fils de Crao racontent la genèse de leur passion

Messagepar Forencom » 02 Aoû 2008 10:55

A la maison, c'était couteau pliant pour les "hommes", mon grand-père avait un SAK (en a toujours un d'ailleurs), mon père, un Opinel.
Donc , le temps aidant, j'ai un jour eu droit à mon premier couteau (vers 8 ans, certainement), TRES grande fierté pour le coup!! :D

L'Opinel ayant disparu, je suis passé au SAK et je me suis contenté de ça pendant des années.

Puis un matin, je me suis dit "je vais acheté un pliant, plus costaud", je suis tombé chez Leeroy (Sebenza! :coeur: ) puis sur l'ancien forum (merde, c'est con, un chouette forum et il est fermé! :? ) qui conseillait le Mini Grip et au final me voila ici, à attendre mes commandes en cours, à cogiter sur les futures et à baver sur les couteaux des autres! :D
Forencom
babaorom
 
Messages: 5762
Inscrit le: 14 Jan 2008 21:57
Localisation: Pas de Calais

Re: Les fils de Crao racontent la genèse de leur passion

Messagepar elbosco » 12 Juil 2009 16:58

Le premier couteau que l'on m'a offert dans les années 60 , :beurk c'est à Frenes, un cadeau d'arrivée de l'Administration Pénitentiaire pour couper le beurre, :beurk sauf qu'il n'y avait pas de beurre ,alors pourquoi :spc: puisque meme le beurre il pouvait pas couper pkt
"Tu vois Tuco, le monde se divise en deux catégories. Ceux qui ont un flingue, et ceux qui creusent. …(Le bon, la brute, et le truand)...toi tu creuses!
Avatar de l’utilisateur
elbosco
shérif Rosco
 
Messages: 690
Inscrit le: 09 Juil 2009 22:58
Localisation: Cannes-France

Re: Les fils de Crao racontent la genèse de leur passion

Messagepar deovolens » 12 Juil 2009 18:12

Tout jeune dans une Allemagne devastée et occupée des armes se trouvaient partout.J'avais 6 ans quand j'ai apporté mon premier "couteau" (bajonette allemande trouvée dans un dépot) à la maison.Ma mère horrifiée le jetta dans la poubelle.En boudant je parvint a me faire acheter un couteau de scouts en stag.
Le vrai premier beau couteau était un Anthon Wingen automatique qu'un professeur me confisca à l'école.
Voilà une photo retrouvée où je suis en train de bouder (encore):1957 à Bruges.
Image
deovolens
XX Hell
 
Messages: 6077
Inscrit le: 17 Sep 2007 21:23
Localisation: Belgique

Re: Les fils de Crao racontent la genèse de leur passion

Messagepar olmo » 12 Juil 2009 18:14

hihi j'ai une photo avec madame olmo sur le même muret, mais nous on ne boude pas :)
Avatar de l’utilisateur
olmo
Le P'tit qui rit
 
Messages: 20096
Inscrit le: 03 Nov 2006 18:25
Localisation: Austrasie

Re: Les fils de Crao racontent la genèse de leur passion

Messagepar Jester » 27 Juil 2009 00:04

Bon j'y vais aussi de ma petite histoire …

Comme pas mal de vous ici j'ai aussi commencé par le couteau de rahan a faire tourner sur une pierre pour partir vers de nouvelles aventures et ce tout les soirs de WE dans la maison de campagne de mes parents, allez savoir pourquoi la direction indiquait toujours les vignes … peut etre que c'est parce que l'on était en bourgogne ;)
D'ailleurs à la même époque était sortit dans PIF ou bien rahan un véritable couteau silex en plastique moulé qui a bientôt rejoint le couteau sus nommé ainsi que les pointes de flèches.

Puis j'ai continué mon périple du coté du morvan ou mon grand père avait une maison de vacances, avec un bois situé juste derrière ou je passais toutes mes journées, c'est a cette époque que j'ai eu mes premiers couteaux ( … véritables ) des couteaux corses avec le bel anneau pour déverouiller, des sabres balinnais, des couteaux indiens d'autres de tous les coins du monde.
Puis plus tard mes premiers couteaux achetés en espagne du coté de la costa brava, dans cette boutique à la devanture blanche située dans les rues piétonnes juste derrière la rue principale, c'était l'époque des couteaux a la rambo qui sont sensés faire 1000000 de chose , chasse pèche … nature et tradition :lol:
dont je dois encore avoir un exemplaire … nan nan je le montrerait pas ici.
Puis comme pas mal d'etre vous un grande période de vide au niveau coutellerie, puis ma première rencontre avec un spyderco police appartenant a un joueur des " a la recherche de Dorian Golak " ( je vous laisse chercher … pour les courageux ).

Suivi d'un achat en coutellerie d'un couteau qui a été mon EDC durant presque 10 ans, et puis il y a quelques temps je ne sais plus comment je suis tombé sur NeoCZEN et depuis Pfffff … je rève de choses coupantes

J'ai déja fait deux ou trois achats de petites choses, qui devraient vous sembler bien dérisoires en comparaison de ce qui se trouve dans vos collections, mais j'ai découvert nombre de choses sur les aciers, les sytèmes de blocage, les artisans.

A bientôt sur d'autres posts … depuis un an que je traine ici je vais finir par m'y mettre :P
" La seule différence entre un sage et un imbécile, c'est que le sage a tendance à commettre des erreurs beaucoup plus graves, parce que personne ne confie des décisions importantes à un imbécile !"
T.Clancy
Avatar de l’utilisateur
Jester
 
Messages: 2054
Inscrit le: 26 Juil 2009 23:06
Localisation: The one

Re: Les fils de Crao racontent la genèse de leur passion

Messagepar DagueHaubert » 27 Juil 2009 09:49

Super les histoires !

j'adore quand un plan se déroule sans accroc :pasmal:
Le monde où l'on pense n'est pas le monde où l'on vit - Gaston Bachelard
Avatar de l’utilisateur
DagueHaubert
DagHotep
 
Messages: 54721
Inscrit le: 31 Oct 2006 10:04
Localisation: Sur les épaules de Leibniz

Re: Les fils de Crao racontent la genèse de leur passion

Messagepar Heimdall » 28 Juil 2009 23:29

Bonjour

Je m'aperçois que mon parcours est réellement banal... Tout gamin, le couteau de mon grand-père, un "le paysan" qui sert toujours, même si le grand-père n'est plus... Et puis, vers 6 ans, les premiers canif pas terrible qui ne coupaient que le beurre fondu.
Ensuite, vers 10 ans un ouvrier avait oublié son opinel à la maison, et je 'lai récupéré, il était moche, tout pété, mais A MOI!!! Après, ça a été la période Mc Gyver avec le SAK, le même que lui que mon pere m'a acheté pour mon brevet... Et puis la fièvre ensuite, pour manger, pour me balader dans les bois, à la chasse, à la pêche...
Je m'étais un peu mis en stand-by à cause de mon ex-copine, et puis j'ai rencontré la femme de ma vie et avec elle, son père, fils d'armurier et collectionneur d'armes, qui m'a offert lors de notre deuxième rencontre un Ka-bar USMC qu'il avait en doublon... J'étais tombé au fond, puis j'aidécouvert ce forum et j'ai commencé à creuser!!!
Et maintenant, je n'imagine même pas manger avec autre chose que MON couteau... JE collectionne d'ailleurs en priorité les couteaux rustiques en souvenir de mon grand-père...
GeekDesBois
Avatar de l’utilisateur
Heimdall
Anciennement Draco Molina
 
Messages: 3457
Inscrit le: 22 Juil 2009 15:39
Localisation: Lyon

Re: Les fils de Crao racontent la genèse de leur passion

Messagepar Hilouette » 05 Avr 2010 08:43

Pour apporter ma petite contribution à la suite du sujet je dois dire que celà ne me vient pas de mon père , en effet il n'utilise que des coutals types réfectoires, ni de mon papy
Non faut chercher dans la BD mais pas Rahan du coté de Picsou magazine et plus précisément des castors juniors; et leurs fameux manuel (retrouvé en faisant du rangement thup ). Biensur je suis obligé de citer aussi le grand Mac Gyver.
Rien de tès original donc enfin il me semble.
Je hais le coup de fil de la banque le dimanche matin
Avatar de l’utilisateur
Hilouette
 
Messages: 107
Inscrit le: 02 Avr 2010 18:10

Re: Les fils de Crao racontent la genèse de leur passion

Messagepar gam127 » 05 Avr 2010 15:11

Personnellement j'ai recu mon premier "couteau" quand j'avais huit ans, un petit victorinox classic... J'ai taillé des branches pendant des semaines avec puis, le trouvant quand meme un peu petit je me suis acheté un handyman (j'ai retrouvé le nom du modèle en fouillant sur le site de victorinox) avec cette merveilleuse scie a bois qui a du faire des centaines da cabanes...Puis plus rien....jusqu'il y a deux ans, lorsque mon père m'offre un couteau de cuisine pour mon anniversaire (un kai shun).
J'ai alors commencé a m'attarder devant les vitrines de coutelleries...et, un beau jour (il y a deux ans), encouragé par ma compagne, je poussai la porte d'une coutellerie bruxelloise bien connue...ou j'ai acheté un beau laguiole en corne G.David...mais il etait trop beau et brillant et je n'osais pas trop l'utiliser (cette maladie de jeunesse est vite passée), il m'en fallait donc un autre....et encouragé une nouvelle fois par ma moitié, je me suis offert un Français de Perceval... Depuis ce petit rituel est resté et,lorsque nous nous balladons en ville, irrémédiablement nos pas nous entrainent vers cette charmante boutique et je bave devant la vitrine jusqu'a ce que ma douce me dise: "bon, on rentre?"…
Depuis j'ai du accumuler une quarantaine de pieces.… et c'est pas près de s'arreter!!!
gam127
Karadoc
 
Messages: 7689
Inscrit le: 24 Juil 2009 15:25

Re: Les fils de Crao racontent la genèse de leur passion

Messagepar System attic » 05 Avr 2010 19:35

Ma douce à moi est rugueuse côté schlasses. Si j'en veux, je dois faire mes petits business de mon côté ! J'arrive quand même à gratter par-ci par-là, un peu !
On échange nos douces ?
A knife a day keeps the doctor away...
Avatar de l’utilisateur
System attic
 
Messages: 707
Inscrit le: 10 Mai 2007 12:42
Localisation: France - Nord

Re: Les fils de Crao racontent la genèse de leur passion

Messagepar bzorg » 05 Avr 2010 22:11

System attic a écrit:Ma douce à moi est rugueuse côté schlasses. Si j'en veux, je dois faire mes petits business de mon côté ! J'arrive quand même à gratter par-ci par-là, un peu !
On échange nos douces ?


Je note ça rptd
Image
Avatar de l’utilisateur
bzorg
Björn
 
Messages: 6200
Inscrit le: 10 Mar 2008 00:52
Localisation: Hauts de France , bande de mécréants !

PrécédentSuivant

Retour vers Histoire du couteau et anecdotes

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité