Page 1 sur 6

[Review] Voyage au cœur du SlimHog HSP LR - Fabian Damanet

MessagePublié: 27 Déc 2011 16:26
par DagueHaubert
Le dernier pliant de Fabian dont j’ai eu la chance d’acquérir un exemplaire au salon de Gembloux cet automne est vraiment un chouette couteau dont je m’étais promis de vous parler plus soigneusement que juste la présentation de données techniques sans goût et sans texture.

Image Image

Pour commencer, séance de décryptage DanBrownienne du patronyme ;

- « Slim » = déclinaison plus fine (hihi) du manche de la série des petits Hogs, dont quelques exemplaires de EdgeHog (= small) et FatHog (= large) étaient précédemment dans les poches de féroces bouchecrafteurs de nos congénères.
- Hog ; frame-lock ou liner-lock à platines épaisses selon les versions, la forme ergonomique du manche et de la lame en font un couteau que je trouve très efficace aussi bien en travail en force qu’en coupes délicates
- HSP = « Hidden Stop Pin » - entendez « butée d’arrêt cachée ». Les positions fermée et ouverte de la lame sont définies par cette butée qu’on ne voit pas, contrairement à la construction « classique » des frame-locks.
- LR = « Low Rider » - entendez « lame surbaissée », le fil de la lame est plus bas que l’arrête inférieure du manche, ce qui confère à la lame une largeur permettant un angle de taillant très aigu et permet de lui donner une forme de butée pour l’index afin d’éviter que ce dernier et ses copains les autres doigts ne se retrouvent à jouer à l’équilibriste suicidaire sur le fil quand on pousse le couteau vers l’avant. C’est commode.

En fait on a déjà tout dit, ou presque :lol:

Bon, avançons … deux exemplaires de Hog : en haut l'objet de la présente review, en bas un EdgeHog S30V/Titane/loupe de palissandre du Honduras :

Image

Les photos ont été faites fébrilement à mon retour au domicile conjugal mais j’en ferai d’autres plus jolies dès que je me serai acheté un pack plug-in « neurones photographiques. »

L’acier des lames de cette chouette série de couteaux tous différents que Fabian a faite pour Gembloux est un acier de matriçage et d’injection (= utilisé pour la fabrication d’outils de mise en forme sous presse hydraulique ou pour des moules d’injection) donc conçu pour résister à des conditions extrêmes. Les propriétés qui sont sélectionnées pour ces acier sont résistance aux contraintes et fatigue mécaniques et surtout à l’abrasion hors-norme que subissent les matrices et les moules.
Rockstead a choisi son YXR7 dans cette gamme, Fabian a choisi l’acier ELMAX fabriqué par Uddeholm en ayant recours à la métallurgie des poudres.

Pour les rares amateurs d’aciers, voici quelques éléments en anglais pour le caractériser

Elmax is a high chromium-vanadium-molybdenumalloyed steel with the following characteristics:
• High wear resistance
• High compressive strength
• Corrosion resistant
• Very good dimensional stability.
High wear resistance is normally connected to low corrosion resistance and vice versa. In Elmax it has however been able to achieve this unique combination of properties by a powder-metallurgybased production.
New types of engineering plastics, with high filler contents, place greater demands on the tooling material, in terms of wear resistance and corrosion resistance. Elmax has been specially developed for high-tech applications. These include products within the electronic industry such as connectors, plugs, switches, resistors, integrated circuits, etc.
Elmax can also be used in the food processing industry, where a combination of corrosion resistance and wear resistance is required for cutting applications.


Bref …

Les platines sont en alliage de titane grade 5 comme on dit.(Ti6Al4V) aussi épaisses que celles du Rockstead Higo. Les plaquettes de mon exemplaire sont en fibre de carbone façonnée en facettes.

Image Image Image

J’ai déjà revendiqué plus souvent qu’à mon tour ma passion pour les facettes ; le fait est que ça apporte un confort et une maîtrise de la prise en main que je trouve incomparable. Les courbes caractéristiques du profil du manche, typiques du Fabiancraft-style, assurent encore plus le couteau dans la main. Tant qu’on garde la main fermée, le couteau paraît indéboulonnable.

Image Image

Le fait que la butée d’arrêt soit cachée libère de la place dans le manche pour loger l’imposant talon de lame. Sans ce « détail », il aurait fallu aménager une cavité dans la lame pour s’engager sur la butée - soit déguisée en fingerchoil comme sur le Rockstead, soit en casse-goutte comme sur un Rotor.
Cerise sur le gâteau, cette configuration rend impossible la fameuse coupure du pouce-qui-traîne-lors-du-désengagement-du-lock-quand-on-referme-la-lame-sans-prêter-attention, car seul le talon de la lame vient en contact avec ledit pouce. Ne soyez pas tristes : il existe encore plein de façon de se blesser en se servant d’un couteau.
Le but de tout cela bien sûr est de proposer une lame très large au taillant très aigu et robuste.

Ouvert, le couteau peut être posé "debout" sans que le fil touche le plan de travail (atchi !):

Image Image

Pari réussi : le savoir-faire de Fabian donne ici toute sa mesure pour une lame à l’aise dans pratiquement toutes les tâches, finesse et robustesse, un plaisir à toute épreuve.

Les détails sont soignés : contours des platines bien réguliers, plaquettes alignées au poil-de-Q avec chanfreins ad-hoc autour du lock et sur le contour des plaquettes, poinçon fin et profond d’une élégance assez rare dans notre passion, talon arrondi, crantage sur le dos de la lame …
Le brin de platine verrouillant vient se loger avec un angle adéquat et strictement respecté sur le talon de la lame et sur l’extrémité du lock et ne s’engage que le minimum – ce qui peut rassurer les angoissés de l’usure du titane. Cette partie est trempée comme l’atteste le léger voile de couleurs qu’on constate à cet endroit.

Image Image Image

L’ouverture peut se faire d’une main par le petit lip, lentement ou en flippant (selon son caractère ou selon le degré d’urgence présumé de la situation) ou plus de manière plus consensuelle avec ses deux mains (en sortant la lame côté pointe).

Image Image

Le fil de la lame est ventru à sa base et remontant progressivement vers la pointe en finissant droit comme un sheepfoot, au point que la pointe est pratiquement dans l’axe alors qu’au premier coup d’œil on est presque convaincu d’avoir affaire à un sheepfoot.
La lame se loge dans le manche sans protubérances et pointe centrée. Pas de clip mais je crois bien que ça n’aurait aucun sens sur ce type de couteau. D’autant qu’il se cale bien en poche.
Vu le gabarit, ça pèse son poids (le mien fait 136g) mais finalement pas plus qu’un Elishewitz ou autre framelock en vogue.

Le pivot est dissimulé sous les plaquettes et on peut régler la douceur de l'ouverture, contrairement à mon Rockstead Higo, par exemple.

Voilà pour mes quelques impressions ; je trouvais que ce couteau mérite qu'on en parle, il y a plus de gamberge dessous ce design qu'on ne peut en voir au premier coup d'oeil sur un forum !

Re: [Review] Voyage au cœur du SlimHog HSP LR - Fabian Damanet

MessagePublié: 27 Déc 2011 16:28
par DagueHaubert
PS : vous pouvez cliquer sur les vignettes pour voir la photo en grand :whistle:

Re: [Review] Voyage au cœur du SlimHog HSP LR - Fabian Damanet

MessagePublié: 27 Déc 2011 16:35
par thom
RAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH!!!!!! DH m'a tuéééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééé. :bave: :coeur: :coeur: :coeur: :coeur: :coeur:

Re: [Review] Voyage au cœur du SlimHog HSP LR - Fabian Damanet

MessagePublié: 27 Déc 2011 16:37
par abouaswad
chouette revue, chouette couteau !
encore un qui me plairait bien tiens !

Re: [Review] Voyage au cœur du SlimHog HSP LR - Fabian Damanet

MessagePublié: 27 Déc 2011 16:37
par aliaswonder
:D :chin: Merci, enfin on en sait un peu plus. Mais quel rapport avec un cochon "hog" ???

Re: [Review] Voyage au cœur du SlimHog HSP LR - Fabian Damanet

MessagePublié: 27 Déc 2011 16:38
par TicTac
Tout simplement magnifique thup

Re: [Review] Voyage au cœur du SlimHog HSP LR - Fabian Damanet

MessagePublié: 27 Déc 2011 16:42
par freddy1
belle revue, merci monsieur Dh ! thup

Re: [Review] Voyage au cœur du SlimHog HSP LR - Fabian Damanet

MessagePublié: 27 Déc 2011 16:46
par ilium
Y'en a qui bossent entre Noyel et Nouvel An. :pasmal:
thup

Re: [Review] Voyage au cœur du SlimHog HSP LR - Fabian Damanet

MessagePublié: 27 Déc 2011 16:46
par DagueHaubert
aliaswonder a écrit::D :chin: Merci, enfin on en sait un peu plus. Mais quel rapport avec un cochon "hog" ???

le profil du manche :
Image

Re: [Review] Voyage au cœur du SlimHog HSP LR - Fabian Damanet

MessagePublié: 27 Déc 2011 16:47
par Ninurta
hum... c'est moi qui l'avait appelé comme ça.… Parfois j'ai des traits de génie :snob:

Re: [Review] Voyage au cœur du SlimHog HSP LR - Fabian Damanet

MessagePublié: 27 Déc 2011 16:48
par Barbara
je sais d'où vient cette fulgurance de ton esprit :
Image

Re: [Review] Voyage au cœur du SlimHog HSP LR - Fabian Damanet

MessagePublié: 27 Déc 2011 17:02
par deovolens
Un review d'une haute technicité, un français plus que parfait, un style de l'académie française qui permet à mon esprit de voyager un peu dans le monde poétique.Merci il vaut un Château Yquem.

Re: [Review] Voyage au cœur du SlimHog HSP LR - Fabian Damanet

MessagePublié: 27 Déc 2011 17:53
par Égée
DagueHaubert a écrit:
aliaswonder a écrit::D :chin: Merci, enfin on en sait un peu plus. Mais quel rapport avec un cochon "hog" ???

le profil du manche :
Image


Effectivement, il y a beaucoup de ça :)
Merci pour la revue DH. C'est vraiment un chouette couteau que nous a réalisé le sieur Damanet :D

Re: [Review] Voyage au cœur du SlimHog HSP LR - Fabian Damanet

MessagePublié: 27 Déc 2011 18:00
par aquinatis
Thanks master!

Mais moi je n'ai toujours pas capté: le slim est plus fin, mais le edged et le fat eux, l'appelation est en rapport avec la longueurnon, ou également avec l'épaisseur du manche.

Bref ça fait quelle taille tout ça?

Moi il me plait ce couteau: j'en veux un!

Re: [Review] Voyage au cœur du SlimHog HSP LR - Fabian Damanet

MessagePublié: 27 Déc 2011 18:01
par Ninurta
deovolens a écrit:Un review d'une haute technicité, un français plus que parfait, un style de l'académie française qui permet à mon esprit de voyager un peu dans le monde poétique.Merci il vaut un Château Yquem.



Chateau d'Yquem :capello:

Bon à part ça DH dédicace ses posters à la Fnac du Cora de Vesoul entre le 29 et le 31 :mouarf: