Les fils de Crao racontent la genèse de leur passion

Anecdote, histoire avec un grand H...Mais aussi des couteaux originaux et des pièces de collections.

Messagepar Phare Aeon » 22 Jan 2007 12:27

EH? LES NOUVEAUX !!

y'a eu plein d'incriptions et aucun ne nous a dit comment il en est venu là !
y'a que les vieux du forums (;)) qui livrent leur coeur ?

Allons, un peu de courage, morbleu !
Le monde où l'on pense n'est pas le monde où l'on vit - Gaston Bachelard
Avatar de l’utilisateur
Phare Aeon
Flu
 
Messages: 55267
Inscrit le: 31 Oct 2006 10:04
Localisation: Sur les épaules de Leibniz

Messagepar Moonlight » 22 Jan 2007 12:32

Mon père était chasseur et aimait les couteaux.
J'allais souvent avec lui sur les salons de chasse avec des exposants en coutellerie.
C'est la seule chose qu'il m'ait laissé de bon, selon moi (mais pas selon mon banquier et mon ex)
Moonlight
 
Messages: 7275
Inscrit le: 01 Nov 2006 11:07

Messagepar G-dagger » 22 Jan 2007 13:01

Des origines paysannes et un passage aux scouts.
G-dagger
 
Messages: 840
Inscrit le: 31 Oct 2006 12:22

Messagepar jb_bastia » 22 Jan 2007 13:07

Chez nous en Corse, le week end on "monte au village". On va saluer les grands parents et le reste de la famille.

Comme dans beaucoup de famille sur l'ile, les hommes mangent avec leurs propres couteaux. Mais moi j'étais un homme (5/6 ans) ! et je voulais mon couteau à moi... Et voila mon premier opinel avec mes initiales gravé par mon tonton (premier custom :wink: ). Au début uniquement pour manger, très vite j'ai eu le droit de l'utiliser pour mes cabanes.

Ma maman m'a ensuite offert le couteau de Mac Gyver (mais malheureusement un Wenger qui ne coupait pas grand chose...).

Depuis cette époque... comment dire, :spc: la folie des couteaux !
jb_bastia
 
Messages: 15
Inscrit le: 19 Déc 2006 18:42

Messagepar Nabal » 22 Jan 2007 15:53

Un ami de mes parents chasse à l'arc et est un passionné de couteaux. Il me montrait donc ses différentes lames et m'en parlait comme de ses protégées (qu'il bichonnait plus que sa femme ! :) )

Puis il m'a amené chez Laurent Gaillard, un voisin que je ne connaissais quasiment pas (de vue seulement). Sans savoir qui il était réellement et sans connaître sa renommée, j'allais le voir travailler.

Depuis, les couteaux et les lames en général restent une passion …
Avatar de l’utilisateur
Nabal
Qu'euskadi, le gars ???
 
Messages: 1797
Inscrit le: 09 Jan 2007 14:50

Messagepar rem.44 » 22 Jan 2007 17:28

Quant à moi, j' ai toujours vu mon père et mes grand-pères avec un (et un seul, eux … :oops: ) couteau dans leur poche et, gamin, je mangeais avec un pauvre couteau de table, du genre de celui à Leeroy sur son blog. Alors j' ai eu le temps de ruminer ma frustration quelques années.
Et puis à 13-14 ans, mon père m' a offert un Coursolle à manche en laiton, acheté sur le marché près de chez moi, pour partir en camp 2 semaines dans le bordelais. Il coupait si bien que j' ai failli m' amputer plusieurs fois :D : je l' avais surnommé Durandal, et tous les autres garçons lorgnaient dessus. J' avais l' impression que l' on m' avait accordé une plus grande marque de confiance qu' aux autres. Et puis je l' ai perdu, forcément, et j' ai du attendre ma 1ère paye pour m' offrir mon premier beau couteau: un Al MAR pliant Eagle micarta vert (le même que celui sur la pub avec les 2 SERE pliant et fixe des magazines d' armes et de la Gazette des Couteaux dans les années 90). Du coup, on devient exigeant sur la qualité: il était tellement bien ajusté qu' on ne voyait pas la jonction ressort-lame !
Alors comme je n' osais pas l' utiliser, j' ai pris un Endura serrated pour le boulot et l' armée.
Et comme je n' allais pas sortir un Spyderco pour manger, j' ai acheté un Laguiole en 440C pour la table.
Chaque fois qu' on partait en vacances , j' en ramenais un nouveau: Nontron, Opinels, Thiers et autres laguioles.
Et depuis, je me retranche derrière la mauvaise excuse que ça me rappelle mon père et mon grand-père, mais en fait je me sens attiré par cet objet familier parce que, comme l'arme, et depuis toujours, le couteau est l' apanage de l' homme libre.
C' est pour ça qu' on n' a jamais assez de couteaux: on n' est jamais assez libre …
Y' a pas de couteau parfait … c' est pour ça que j' en ai autant, et que j' en aurai encore d' autres !
Le prix s' oublie, mais la qualité reste !
Avatar de l’utilisateur
rem.44
 
Messages: 196
Inscrit le: 05 Jan 2007 22:50
Localisation: Dans le vignoble nantais

Messagepar Marco » 22 Jan 2007 18:00

rem.44 a écrit: le couteau est l' apanage de l' homme libre.
C' est pour ça qu' on n' a jamais assez de couteaux: on n' est jamais assez libre …


En dehors de cette belle histoire comme les aime tonton Marco, voilà une théorie qui va plaire au Docteur DagueHaubert!

De l'art de sortir de cette contradiction:
Plus je suis addict aux couteaux plus je suis libre...
:P
Marco
 

Messagepar Phare Aeon » 22 Jan 2007 19:43

moi j'appelle ça l'ivresse de la liberté.

Comme tu dis Marco, c'est une contradiction : l'ivresse comme toute chose a une fin, cette fin crée inévitablement un état de manque, qui fait qu'on recherche désespérément à retrouver cet état d'ivresse béate ; la liberté crée une dépendance, la liberté est un carcan.
Renoncer à l'emprisonnement de cette addiction revient à renoncer à la liberté, et comme notre esprit se leurre et imagine être indépendant, croit avoir son libre-arbitre en toute chose, il refuse de renoncer à cette addiction.

C'est toute la difficulté de la dépendance psychologique par opposition à la dépendance physiologique.

Ce n'est pas pour rien que les psychiatres considèrent les collectionneurs comme atteints de psychose grave.

Enfin, la vie suit son cours et triomphe parfois même des psys king

hips!
Le monde où l'on pense n'est pas le monde où l'on vit - Gaston Bachelard
Avatar de l’utilisateur
Phare Aeon
Flu
 
Messages: 55267
Inscrit le: 31 Oct 2006 10:04
Localisation: Sur les épaules de Leibniz

Messagepar Jay-ko » 22 Jan 2007 19:47

Moi ça a commencé lorqu'en arrachant un bout de bois pour construire une cabane, j'ai accidentellement fabriqué une sorte de Bowie en bois! Un truc trop bien foutu pour l'imaginaire d'un gosse.
J'avais mis du feutre jaune autocollant tout autour après avoir enlevé l'écorce ^__^ … au centre aéré… je devais avoir 7-8 ans.

Ensuite mémé m'a offert deux petit canif rouillé porte clef en nacre de plastique destiné à se curer les ongles, mais mes parents ne voyait pas ça d'un bon oueil, et je devait constament cacher ces armes de guerre!

:)
Avatar de l’utilisateur
Jay-ko
le retour de Martin Guerre
 
Messages: 4843
Inscrit le: 03 Jan 2007 12:50

Messagepar Marco » 31 Jan 2007 14:20

Sur le lien proposé par Dago, un poème m'a fait penser au commentaire de Rem:
http://lames.et.couteaux.free.fr/dotcle … -anecdotes
Marco
 

Messagepar Clément » 31 Jan 2007 14:30

Marco a écrit:Sur le lien proposé par Dago, un poème m'a fait penser au commentaire de Rem:
http://lames.et.couteaux.free.fr/dotcle … -anecdotes


Image


superbe , et le lien que tu nous a doné est tres interessant aussi , merci Marco king
Avatar de l’utilisateur
Clément
 
Messages: 537
Inscrit le: 31 Oct 2006 08:28

Messagepar Marco » 31 Jan 2007 14:36

Clément a écrit:superbe , et le lien que tu nous a doné est tres interessant aussi , merci Marco king



Et oui, je sais, j'assure grave...
J'ai eu beaucoup de travail de recherche à faire sur le net pour trouver ce lien...
C'est ça un bon administrateur...
Toujours être à la pointe, fouiner, être le meilleur, bref: MOI!!!
..

:shock: Hein quoi?
Ah... c'est Daguehaubert qui avait filer le lien?
:D
Marco
 

Messagepar Doud » 31 Jan 2007 15:55

allez, je m'accorde une petite pause au boulot, histoire de vous poster la mienne...
Rien de bien sorcier ni d'exceptionnel pour ma part... et Rahan, pas plus que pif Gadget, n'y sont pour rien... Jamais vu le paternel avec un couteau non plus, et dans ma région d'origine, on se ballade plus facilement avec un cornet de frites qu'avec un couteau, fût-ce un "Mineur"…
Le premier couteau, c'était un Opinel n°8, acier "carbone" (quelle appellation à la con quand même!) offert en cadeau de Noël sur demande de l'intéressé, alors âgé de … euh, j'sais plus, p'têt' bien 6 ou 7 ans. le tranchant m'avait été présenté comme dangereux, et, mais peut-être la nostalgie embellit-elle le souvenir, il était effectivement rasoir. J'en étais très fier!
Premier trou noir (une habitude chez moi)
Deuxième couteau: l'été, les vacances, la plage, et à l'âge où les bikinis attirent encore moins que les parties de foot sur le sable, une armurerie-coutellerie sur ma route... des yeux de gosse de 10 ans tous ronds, une frimousse collé sur la devanture, et la vitrine du bon commerçant tout opacifiée de buée par mon souffle court: un papa qui craque, convainct la maman que "ce n'est pas dangereux, c'est un petit homme maintenant", et me voilà avec un petit "chasse" en poche: une révélation! Genre buck 110 en plus petit, très plat, lockback, cotes en palissandre, acier sandvik de très bonne tenue: près de 20 après, il est toujours performant, les ajustages n'ont jamais bougé…
Deuxième (petit) trou noir: j'ai un déjà couteau, pourquoi un deuxième?
Troisième coutal, offert par l'oncle chasseur (celui qui à l'époque paradait avec des Puma, alors une grande marque): un bon vieux Suisse, toujours là, lui aussi, et qui ma rendu tous les services qu'un Leathermann ne connaitra jamais...
Troisième trou noir (ben, ouis, 'vous avais prévenu...)
Il y a quoi ?, 5 ans, je ne sais toujours pas pourquoi, je ressors tout ça, plus quelques Opinels arrivés entre temps (quand même), et me dis que j'y reviendrais bien... Et voilà, c'est reparti, un mois après j'avais mon premier numero de LPDC. Me suis d'abord intéressé uniquement aux régionaux, et depuis...
Et maintenant je vous raconte tout ça, je me relis et je comprends que je suis foutu... Youpee !!
Avatar de l’utilisateur
Doud
Père Séverance
 
Messages: 21713
Inscrit le: 15 Jan 2007 18:16
Localisation: ... au nord

Messagepar John Shannow » 31 Jan 2007 16:26

le récit d'une longue et inéxorable descente dans les bas-fonds de l'addiction coutelière :lol:
Dernière édition par John Shannow le 31 Jan 2007 16:46, édité 1 fois au total.
président à vie du CJCEP
Membre du PPP.
Avatar de l’utilisateur
John Shannow
Toniglandyl
 
Messages: 4500
Inscrit le: 31 Oct 2006 09:25
Localisation: Belgique

Messagepar Phare Aeon » 31 Jan 2007 16:28

progression exemplaire de lamecoolémie latente qui ne se déclare pas franchement tant que terrain n'est pas bon.

Intéressant …
Le monde où l'on pense n'est pas le monde où l'on vit - Gaston Bachelard
Avatar de l’utilisateur
Phare Aeon
Flu
 
Messages: 55267
Inscrit le: 31 Oct 2006 10:04
Localisation: Sur les épaules de Leibniz

PrécédentSuivant

Retour vers Histoire du couteau et anecdotes

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité