[Sondage] Mon activité pro

Artisans (et entreprises artisanales)

Démarrage de votre activité pro. Combien de temps ? Pourquoi ?

Quelques jours.
2
4%
Quelques semaines.
0
Aucun vote
Quelques mois.
5
9%
Les couteaux sont trop chers.
0
Aucun vote
Les couteaux ne sont pas assez originaux.
10
19%
La finition est perfectible.
3
6%
Cool, petit scarabée, la notoriété, ça prend du temps !
25
46%
Ca manque cruellement de licorne !
9
17%
 
Nombre total de votes : 54

Re: [Sondage] Mon activité pro

Messagepar AL 1 » 13 Fév 2018 18:18

Pit65 a écrit:
AL 1 a écrit:combien de gens vont mettre 500 boules dans un couteau,pas moi ,en tout cas,même pour un Lespect,
je suis pas Suisse ni toubib :mouarf:


Bravo !



service ' !
Croche et tient
Avatar de l’utilisateur
AL 1
Minus à pinces
 
Messages: 15748
Inscrit le: 16 Nov 2008 12:48
Localisation: ligne 13 Montparnasse-Aubusson

Re: [Sondage] Mon activité pro

Messagepar manda » 13 Fév 2018 18:33

baalot a écrit:Ben sans être toubib Suisse, ya des gens qui ont pour 5000 € de couteau chez eux a grands coups de couteaux à 50 balles hein... Donc mettre 500 dans un couteau ou dans 10, ça reste une décision quoi, parce qu'à part deux fixes en cuisine et un pliant dans la poche, ya plus réellement de "besoin".


Ça c'est une idée répandue avec laquelle j'suis pas bien d'accord.
C'est pas parce que t'arrive à mettre 50€ de coté chaque mois avec lesquels tu t'offre un petit canif pour le plaisir que si t'économisais plusieurs mois pour avoir mettons 500 balles de coté tu serait en capacité de les dépenser pour un "beau" couteau.

J'sais pas si j'suis clair mais claquer 500 balles c'est pas pareil que claquer 50 quoi.
Plus ça va, moins j'appuie.

"Finalement, dîner en terrasse à Paris c'est comme pique-niquer dans un parking …"
Avatar de l’utilisateur
manda
Mage Orette
 
Messages: 18722
Inscrit le: 07 Sep 2009 01:47

Re: [Sondage] Mon activité pro

Messagepar Pit65 » 13 Fév 2018 18:42

manda a écrit:
baalot a écrit:Ben sans être toubib Suisse, ya des gens qui ont pour 5000 € de couteau chez eux a grands coups de couteaux à 50 balles hein... Donc mettre 500 dans un couteau ou dans 10, ça reste une décision quoi, parce qu'à part deux fixes en cuisine et un pliant dans la poche, ya plus réellement de "besoin".


Ça c'est une idée répandue avec laquelle j'suis pas bien d'accord.
C'est pas parce que t'arrive à mettre 50€ de coté chaque mois avec lesquels tu t'offre un petit canif pour le plaisir que si t'économisais plusieurs mois pour avoir mettons 500 balles de coté tu serait en capacité de les dépenser pour un "beau" couteau.

J'sais pas si j'suis clair mais claquer 500 balles c'est pas pareil que claquer 50 quoi.


ça sent vraiment la passion votre débat de portemonnaie, là…

...et accessoirement merci de nous lâcher avec vos réflexions sur l'Helvétie. On est pas à Dubaï ici hein
_________________
«Que l'on me donne six heures pour couper un arbre, j'en passerai quatre à préparer ma hache" (Abraham Lincoln)
"Le couteau tactique, c'est le couteau que t'as quand tu as besoin d'un couteau" (Fred Perrin)
Avatar de l’utilisateur
Pit65
Leman Brother
 
Messages: 11060
Inscrit le: 10 Mar 2012 22:26
Localisation: Suisse romande

Re: [Sondage] Mon activité pro

Messagepar baalot » 13 Fév 2018 18:48

manda a écrit:
baalot a écrit:Ben sans être toubib Suisse, ya des gens qui ont pour 5000 € de couteau chez eux a grands coups de couteaux à 50 balles hein... Donc mettre 500 dans un couteau ou dans 10, ça reste une décision quoi, parce qu'à part deux fixes en cuisine et un pliant dans la poche, ya plus réellement de "besoin".


Ça c'est une idée répandue avec laquelle j'suis pas bien d'accord.
C'est pas parce que t'arrive à mettre 50€ de coté chaque mois avec lesquels tu t'offre un petit canif pour le plaisir que si t'économisais plusieurs mois pour avoir mettons 500 balles de coté tu serait en capacité de les dépenser pour un "beau" couteau.

J'sais pas si j'suis clair mais claquer 500 balles c'est pas pareil que claquer 50 quoi.



Ben je pense que si, tu serais en capacité. Après, est-ce que "psychologiquement", un gars qui rame un peu ne va pas se dire qu'il pourrait faire autre chose de ces 500, c'est clair que oui je pense. Ou alors est-ce que ce même gars, s'il ne s'offre pas un alox va pas plutôt privilégier un resto avec sa chérie plutôt qu'un hypothétique couteau dans un an, oui, sûrement.

Mais bon, les maths sont têtues: si tu économise 50 balles pendant 10 mois, à la fin t'as 500 balles.
Dernière édition par baalot le 13 Fév 2018 18:49, édité 1 fois au total.
Ne croyez pas tout ce que vous pensez.
T'facon l'acier c'est pas important du moment que c'est de l'acier. ASR.
Avatar de l’utilisateur
baalot
Bali
 
Messages: 21863
Inscrit le: 07 Nov 2014 13:46

Re: [Sondage] Mon activité pro

Messagepar cassca » 13 Fév 2018 18:49

meme en suisse ?
Avatar de l’utilisateur
cassca
Raquin Marteau
 
Messages: 22489
Inscrit le: 10 Mar 2008 20:57

Re: [Sondage] Mon activité pro

Messagepar baalot » 13 Fév 2018 18:50

Partout ou l'eau bout à 100 €
Ne croyez pas tout ce que vous pensez.
T'facon l'acier c'est pas important du moment que c'est de l'acier. ASR.
Avatar de l’utilisateur
baalot
Bali
 
Messages: 21863
Inscrit le: 07 Nov 2014 13:46

Re: [Sondage] Mon activité pro

Messagepar kurios » 13 Fév 2018 19:30

Allez je vais y aller de mon com' sur #malife même si je sais pertinemment que tout le monde s'en fout...

J'ai arrêté professionnellement parce que ça me coûtait plus que ça me rapportait (CFE, frais de salons, assurances etc...)

Je rejoins ce qui se disait plus haut, faut une identité forte, je que j'ai le mieux vendu c'était les steampunk seulement c'était une mode et ça s'est tassé. (comme les billots d'ailleurs j'en ai fait une centaine par an pendant un moment puis c'est passé à un ou deux de temps en temps, le dernier a déjà trois ans.)

C'est dur de se faire connaitre, il faut être présents sur les salons, internet, pouvoir passer dans les magasines (jamais eût droit à un article moi, juste des photos sur des compte rendu de salon, en général avec une faute à mon nom) et même comme ça ça peut prendre des années durant lesquelles tu te dois de progresser.

Des nouveaux couteliers y'en a 20 à chaque salon quand je lis LPDC je vois plein de gars dont j'avais jamais entendu parler et ça fait que deux ans que j'ai arrêté.

Alors il faut s'accrocher si tu veux continuer, trouver ton style, progresser et surtout pas rêver devenir riche, les couteliers qui gagnent (bien) leur vie sont rares et ceux qui vivent simplement de leur arts sont des forçats qui enchaînent les heures de boulot bien au delà de ce que la plupart des clients potentiels accepteraient.
Avatar de l’utilisateur
kurios
Scalpel à tarte
 
Messages: 12301
Inscrit le: 29 Déc 2009 21:47
Localisation: Thory 89

Re: [Sondage] Mon activité pro

Messagepar Carbo » 13 Fév 2018 20:08

Bin, merci à tous de ces réponses.

Pour beaucoup, je les connaissaient déjà, je m'y attendais. Identité, 0 défaut, patience, se faire connaitre …

Alors, en vrac :

1- Je le répète et j'insiste car ça n'a apparemment pas été perçu par tous : la coutellerie est un loisir pour moi, en plus de mon boulot. Je n'ai fait le SPI que pour obtenir un statut "pro", d'artisan, juste pour avoir le droit de vendre mes réalisations, mais ça n'a en rien changé la qualité de mes couteaux, du jour en lendemain, ni la vision que j'avais de cette activité, me concernant. Je ne souhaite en aucun cas vivre un jour de la coutellerie. Dans le meilleur des cas, et je l'ai souvent dit, si je peux passer à 80% dans mon boulot et libérer ainsi une journée par semaine pour la coutellerie, je serai hyper content. Et comme je ne veux pas que ma passion se transforme en contrainte (commandes, délais, …), je pense que c'est un bon compromis.

2- L'originalité : Là encore, c'est compréhensible. Acquérir une identité forte qui rend ses couteaux immédiatement identifiable. Oui mais, un couteau, à un moment donné, ce n'est quand-même qu'un manche et une lame. Et comme j'aime les formes plutôt simples et sobres, ça rajoute une difficulté. Je ne vais pas coller des leds et des paillettes juste parce qu'il faut être original, au risque de me dévoyer et de finir probablement dans la mauvaise rubrique de ce forum. Mes couteaux sont quelconques, mainte fois déjà vus, mais j'ai du plaisir à les fabriquer, je m'y retrouve dans leur forme. Mon Surin et mon Maquisard amorcent peut-être un tout petit début e balbutiement d'identité. Enfin, moi, je les aime et je continuerai à les fabriquer, voire même à les décliner … j'ai en tête un Surin office, par exemple. Ils sont peut-être tout simplement à mon image, quelconques, pareils à plein d'autres comme je suis moi-même un mouton parmi tant d'autres … alors peut-être plairont-ils à ces mêmes moutons.

3- Le positionnement tarifaire : J'avais une idée très claire en tête : vendre sans bénéfices, ni même compter mes heures dans le prix. Pourquoi ? Bin, comme dit plus haut, parce que j'ai un métier à côté qui me permet de vivre correctement, donc faire une opération nulle : la vente paye ce que je dépense en matériaux et consommables. Ne pas compter les heures ? Bin, pour moi, ce sont des heures de plaisir puisque je descend dans mon atelier quand j'en ai envie, par passion et loisir. Je n'avais donc pas à faire payer ça ! Et enfin, parce que je me disais que ça permettait peut-être à des personnes aux revenus plus modestes de quand-même accéder à un couteaux d'artisan, (plus ou moins) original, (plus ou moins) unique. C'était vraiment mon idée de départ.
Je l'ai déjà raconté plusieurs fois, on m'en a (justement) dissuadé pour (je la fait brève) "concurrence déloyale". Du coup, aujourd'hui, je rajoute le nombre d'heures, à 10 € l'heure pour me situer dans la fourchette (basse) de ce que font les autres (comparables à moi, bien-sûr). Ca reste donc des couteaux "abordables" pour ceux qui connaissent et s'intéressent à ce milieu, mais du coup, c'est vrai que ça me démarque moins.

4- Un aspect de ce sondage qui n'a pas trop été compris ou pris en compte, c'est ça première partie : VOUS, artisans "bien installés", bien connus : combien de temps cela vous a pris pour être connus, vendre régulièrement, pouvoir vous garantir un minimum de revenu. Bien sûr, ça dépend de plein de facteurs, des cibles, du talent, de l'originalité, de la chance peut-être aussi … mais c'était une simple curiosité, pas forcément pour savoir à quoi m'attendre moi, puisque à nouveau, jamais je n'en vivrai et que si mes couteaux s'accumulent dans un tiroir, bin tant pis. Au pire, c'est moi qui les utiliserai.


Et plein d'autres choses encore …

En vrac : mon poinçon est souvent mal apposé, à moitié effacé car je viens de le recevoir et que ce n'est pas si évident que ça à bien frapper. Ca viendra, et puis, ça fera de ces premiers couteaux des collectors … n'est-ce pas Rémyb ?

Le Surin plus petit ? Hum, je ne le trouve déjà pas bien grand. Il a pile poil les dimensions d'un neck, non ? Plus petit, ça deviendra vraiment un gadget.

Les étuis, on en a un peu parlé et c'est une évidence. Il faut que je trouve une solution.

Plate semelle amincie, c'est une histoire de goût, je pense. Sur la taille de mes couteaux, ça n'apporterait rien en terme d'efficacité ou de poids. Et personnellement (en plus de n'en avoir jamais fait) je ne trouve pas cela particulièrement joli, donc …

Encore merci à tous pour votre participation,
A+
Avatar de l’utilisateur
Carbo
Conchita
 
Messages: 6509
Inscrit le: 05 Mai 2011 13:56
Localisation: Haute-Savoie

Re: [Sondage] Mon activité pro

Messagepar ploc » 13 Fév 2018 22:14

Carbo a écrit:
3- Le positionnement tarifaire : je me disais que ça permettait peut-être à des personnes aux revenus plus modestes de quand-même accéder à un couteaux d'artisan, (plus ou moins) original, (plus ou moins) unique. C'était vraiment mon idée de départ.

L'amateur il veut du rêve quand il pense artisanal, il veut pas du discount...
Et puis il peut avoir un Nista qui reste un chouette coutal pour quoi? 30 balles?




Carbo a écrit:
3- Le positionnement tarifaire : J'avais une idée très claire en tête : vendre sans bénéfices, ni même compter mes heures dans le prix. Pourquoi ? Bin, comme dit plus haut, parce que j'ai un métier à côté qui me permet de vivre correctement, donc faire une opération nulle : la vente paye ce que je dépense en matériaux et consommables. on m'en a (justement) dissuadé pour (je la fait brève) "concurrence déloyale", mais du coup, c'est vrai que ça me démarque moins.

Si tu t'imposes par du discount, tu devras toujours faire du discount. Dès que tu feras un truc plus chouette/évolué/compliqué tu ne vendras pas car tu ne seras plus dans le créneau tarifaire habituel.
Il est difficile de remonter les prix, encore plus quand on a commencé bas.

Concernant la concurrence déloyale, il y a du vrai. @mylifenexemple.
Dans mon taf j'ai un concurrent qui casse les prix. Ben il casse les c...lles à tout le monde. Bon en cordo son travail est médiocre donc malgré les prix il concurrence peu. Mais sur la clé il a le marché. Du coup tu bosses et en fin de journée tu dis zut, que ça en caisse? Marge basse, dur d'investir dans le domaine du coup, comme pour les clés de bagnole. D'autant plus que la baisse du prix n'engendre pas une augmentation de volume suffisante pour compenser. Tu fais des copies par nécessité, pas par envie. Donc oui le dilettante qui s'ennuie chez lui peut être pénible pour ceux qui n'ont que ça pour vivre.
Avatar de l’utilisateur
ploc
 
Messages: 3124
Inscrit le: 23 Avr 2012 23:13
Localisation: loire.

Re: [Sondage] Mon activité pro

Messagepar BetterCallSal » 13 Fév 2018 23:07

ploc a écrit:Et puis il peut avoir un Nista qui reste un chouette coutal pour quoi? 30 balles?




C'est quoi un Nista?
Depuis que Sal et Eric Glesser ont inventé le Para 3, tous les autres couteaux moches n' ont pas de sens à part se faire plaisir …
Avatar de l’utilisateur
BetterCallSal
Gif molle
 
Messages: 13783
Inscrit le: 18 Juin 2016 17:57
Localisation: A Bicycletteuuuuuuuuuuuuu....

Re: [Sondage] Mon activité pro

Messagepar ploc » 13 Fév 2018 23:15

BetterCallSal a écrit:
C'est quoi un Nista?

Ici:
http://www.ninonista.it/
Il est chaque année à Thiers.
Avatar de l’utilisateur
ploc
 
Messages: 3124
Inscrit le: 23 Avr 2012 23:13
Localisation: loire.

Re: [Sondage] Mon activité pro

Messagepar BetterCallSal » 13 Fév 2018 23:32

Merci!


30 balles?

Vraiment?
Depuis que Sal et Eric Glesser ont inventé le Para 3, tous les autres couteaux moches n' ont pas de sens à part se faire plaisir …
Avatar de l’utilisateur
BetterCallSal
Gif molle
 
Messages: 13783
Inscrit le: 18 Juin 2016 17:57
Localisation: A Bicycletteuuuuuuuuuuuuu....

Re: [Sondage] Mon activité pro

Messagepar ploc » 13 Fév 2018 23:42

BetterCallSal a écrit:Merci!


30 balles?

Vraiment?

Regarde ici sur les photos de Thiers 2012:
viewtopic.php?f=32&t=21208&p=1019635&hilit=+nista#p1019635
Avatar de l’utilisateur
ploc
 
Messages: 3124
Inscrit le: 23 Avr 2012 23:13
Localisation: loire.

Re: [Sondage] Mon activité pro

Messagepar BetterCallSal » 13 Fév 2018 23:46

ploc a écrit:
BetterCallSal a écrit:Merci!


30 balles?

Vraiment?

Regarde ici sur les photos de Thiers 2012:
viewtopic.php?f=32&t=21208&p=1019635&hilit=+nista#p1019635


C'est dingue!

Merci thup
Depuis que Sal et Eric Glesser ont inventé le Para 3, tous les autres couteaux moches n' ont pas de sens à part se faire plaisir …
Avatar de l’utilisateur
BetterCallSal
Gif molle
 
Messages: 13783
Inscrit le: 18 Juin 2016 17:57
Localisation: A Bicycletteuuuuuuuuuuuuu....

Re: [Sondage] Mon activité pro

Messagepar gaston » 14 Fév 2018 01:35

Dans 10 jours, cela fera un an que je vis exclusivement de la coutellerie.
J’ai fait et vendu 57 couteaux et eu 54 stagiaires qui sont venus faire un couteau ; le résultat est donc plutôt satisfaisant et c’est grâce aux stages que je m’en sors.
Je n’ai pas d’emprunt, pas de loyer a payer, de gamins à nourrir ou de gout de luxe, ce qui fait que je n’ai pas besoin de beaucoup.

Voilà ce que j’ai retenu de cette année passée :

-Il faut se démarquer, et cela a déjà été mentionné: ne pas faire ce qu’on voit depuis des années.

_Mais il ne faut pas se prostituer : ne pas faire ce que les autres veulent que tu fasses, mais ce que tu veux toi, avec ta propre vision et une interprétation personnelle qui finira par se reconnaitre.
Quoi que tu fasses, il y en aura toujours certains qui aiment, et d’autres qui n’aiment pas.

-Etre partout : Instagram, Facebook, forums et autres réseaux sociaux, pour créer ce que les Anglo saxons appellent la brand recognition.
Il faut ensuite savoir s’en servir ; sur Facebook par exemple, tu aimes ma page, j’aime la tienne en retour, tu aimes ce que je poste et je fais la même chose. C’est donnant donnant et développe des réseaux.
J’ignore ceux qui ne jouent pas le jeu.
Il faut poster aussi souvent que possible. Les gens ont la mémoire courte de nos jours.

-Ne pas voir les autres couteliers comme des compétiteurs. La coutellerie artisanale ne peut progresser que si tous les couteliers travaillent vers un but commun : L’essor de la coutellerie artisanale dans son ensemble dont chacun bénéficiera à titre personnel.
Les australiens l’ont bien compris, et ça marche. En France c’est plus difficile à cause de cette mentalité individualiste et nos grandes gueules qui nous collent à la peau.

_Faire des salons. Ça permet de rencontrer d’autres couteliers bien sûrs, mais aussi de voir ce que le public aime, ce qui se vend et ce qui ne se vend pas et permet de corriger le tir.

-Prendre ou ne pas prendre de commandes. C’est un choix personnel. Certains travaillent d’après un cahier des charges donne par le commanditaire, d’autres préfèrent s’en tenir à leur production. Ce n’est pas toujours facile à gérer, surtout quand les délais s’allongent et qu’on a l’impression d’être à l’usine.
D’un autre côté, ça peut aussi permettre de progresser en faisant des pièces qu’on ne ferait autrement pas.
Australian Knifemakers guild
Mon fil. viewtopic.php?f=8&t=24709&start=585
gaston
 
Messages: 2067
Inscrit le: 05 Juil 2013 23:06
Localisation: australie

PrécédentSuivant

Retour vers Les artisans

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : aflashinthenight, Fugoo, Google [Bot], Jonathan P., ploc, Renô, seblepanda, Vasyl Goshovskyy et 5 invités