Parlons Aciers et lames de couteaux

Re: Parlons Aciers et lames de couteaux

Messagepar Papat » 30 Oct 2018 13:30

Tiens un lien sympa et complet :
http://www.coutellerie-ap.fr/liste/
Le 19c27 est donc bien un acier semi-inox, ce qui explique sa réaction légère à certains aliments. Un coup de truc style "Miror" et ça repart !
Avatar de l’utilisateur
Papat
Casse bonbons
 
Messages: 7805
Inscrit le: 17 Sep 2017 12:32
Localisation: Haute-Savoie

Re: Parlons Aciers et lames de couteaux

Messagepar max13 » 30 Oct 2018 14:03

OK merciiii beaucoup papat
max13
 
Messages: 1198
Inscrit le: 18 Mar 2018 11:30

Re: La métallurgie des poudres

Messagepar Francis » 30 Oct 2018 19:40

.

Alexdeden a écrit:Tiens, c'est con mais je me pose la question chaque fois que je vois l'expression " métallurgie des poudres "…

Quand on m'en parle je fais celui qui évidemment connait le sujet sur le bout des doigts mais j'y tâte que dalle, que pouic, que tchi, nada...

Pourquoi poudre ? C'est conditionné en poudre ? On mélange des poudres avant de faire fondre tout ça ?

Je sais bien qu'une recherche sur le Net pourrait m'éclairer mais comme on est sur un forum de fondus de couteaux et qu'en plus il y a un fil sur l'acier, je me dis qu'il y a bien un honorable membre qui saura m'expliquer ça en clair et net.



Ben, il l'a dit le Môssieur... :wink:


DagueHaubert a écrit:Pour ceux qui se posent des questions à ce sujet :

Elaborée au début du siècle, la métallurgie des poudres se décompose en deux étapes: le pressage ou la compaction des poudres, puis le frittage ou une consolidation à haute température.

La poudre de base est d'abord mélangée avec des poudres d'alliages et un lubrifiant. La mise en forme à froid est effectuée par une presse de 100 à 10000 tonnes suivant la pièce finale. Par ce système, on obtient directement une pièce formée sans usinage. Pas encore assez solide mais la forme est là.

Le frittage ou la consolidation est réalisé dans un four à une température proche de la fusion du métal. Il est souvent réalisé sous vide ou sous atmosphère protectrice pour éviter l'oxydation par l'oxygène de l'air.

Il existe également une méthode de frittage par laser (sandwich Mcusta). Dans ce cas, on applique sur une surface plate une mince couche de poudre de métal mélangée à un liant. Les lasers, dont la précision n'est plus à démontrer délimitent la pièce et solidifient la poudre. Une autre couche de poudre est ensuite appliquée jusqu'à l'obtention de la pièce finale.

Cette technique permet notamment de former des cavités avec une bonne précision. Au final, la pièce est "agitée" pour éliminer les poudres non agglomérées.

Avantages de cette technique :

- Ce procédé de mise en forme des matériaux limite le nombre d'étapes pour la production de produits finis usinés. La diminution des étapes a un impact direct sur les coûts de production.
- Le procédé permet la réalisation de pièces à partir de métaux dont les méthodes classiques de fusion sont impossibles à adapter. Par exemple: le tungstène pour les filaments de lampe à incandescence ou encore des compositions de métal et de céramique pour les plaquettes de freins d'avions.
- Grâce à l'adjonction de polymères, il est possible d'utiliser directement le principe de l'injection plastique.

Domaines d'applications :

- Industrie automobile pour les plaquettes de frein, les engrenages...
- Industrie électriques pour les aimants ou des noyaux magnétiques.
- Dans les abrasifs: meules
- L'aérospatiale: écrans thermiques


.
Mon boulot: https://plus.google.com/103239074331389457896/posts

"Depuis que l'Opinel N°10 existe, plus rien n'a de sens à part se faire plaisir." Eric Plazen
Avatar de l’utilisateur
Francis
 
Messages: 759
Inscrit le: 10 Oct 2013 10:36
Localisation: Un des 4 coins du globe

Re: Parlons Aciers et lames de couteaux

Messagepar Phare Aeon » 30 Oct 2018 21:33

Nan mais j'avais fait un truc plus complet, notamment pour expliquer comment on crée les aciers de coutellerie...
Le monde où l'on pense n'est pas le monde où l'on vit - Gaston Bachelard
Avatar de l’utilisateur
Phare Aeon
Flu
 
Messages: 55039
Inscrit le: 31 Oct 2006 10:04
Localisation: Sur les épaules de Leibniz

Re: Parlons Aciers et lames de couteaux

Messagepar Phare Aeon » 30 Oct 2018 21:34

Je ne le trouve plus
Le monde où l'on pense n'est pas le monde où l'on vit - Gaston Bachelard
Avatar de l’utilisateur
Phare Aeon
Flu
 
Messages: 55039
Inscrit le: 31 Oct 2006 10:04
Localisation: Sur les épaules de Leibniz

Re: Parlons Aciers et lames de couteaux

Messagepar Phare Aeon » 30 Oct 2018 21:35

Ou alors c'était pour LPDC, ça se peut aussi, ça
Le monde où l'on pense n'est pas le monde où l'on vit - Gaston Bachelard
Avatar de l’utilisateur
Phare Aeon
Flu
 
Messages: 55039
Inscrit le: 31 Oct 2006 10:04
Localisation: Sur les épaules de Leibniz

Re: Parlons Aciers et lames de couteaux

Messagepar Alexdeden » 30 Oct 2018 21:57

Merci pour ces éclaircissements.

Il y a donc bien de la poudre, des poudres plutôt, dans le processus de fabrication.
Avatar de l’utilisateur
Alexdeden
 
Messages: 2510
Inscrit le: 13 Avr 2014 18:41
Localisation: Revenu dans le SO

Re: Parlons Aciers et lames de couteaux

Messagepar arthur » 30 Oct 2018 22:25

DagueHaubert a écrit:Nan mais j'avais fait un truc plus complet, notamment pour expliquer comment on crée les aciers de coutellerie...


J'en étais aussi persuadé mais je ne l'avais pas non plus retrouvé.
Membre peu actif du PPP.
Avatar de l’utilisateur
arthur
Plombier Plombé
 
Messages: 4039
Inscrit le: 24 Fév 2007 18:34
Localisation: Ardeche sud

Re: Parlons Aciers et lames de couteaux

Messagepar Virgil4 » 30 Oct 2018 22:32

Et la production de la poudre et bien décrite ici chez Damasteel - eux par contre, mélangent deux poudres différentes pour faire leurs motifs.

https://www.acier-damas.com/content/16-fabrication-acier-damas
Dernière édition par Virgil4 le 30 Oct 2018 22:55, édité 1 fois au total.
"C'est con, mais c'est comme ça!" - la règle des 5 C
Avatar de l’utilisateur
Virgil4
 
Messages: 558
Inscrit le: 14 Juin 2018 19:46
Localisation: Kaiserstuhl

Re: Parlons Aciers et lames de couteaux

Messagepar Carbo » 30 Oct 2018 22:45

Alexdeden a écrit:Merci pour ces éclaircissements.

Il y a donc bien de la poudre, des poudres plutôt, dans le processus de fabrication.

Ce qui pourrait expliquer le nom ! :mouarf:
Avatar de l’utilisateur
Carbo
Conchita
 
Messages: 7547
Inscrit le: 05 Mai 2011 13:56
Localisation: Haute-Savoie

Re: Parlons Aciers et lames de couteaux

Messagepar Phare Aeon » 30 Oct 2018 22:57

arthur a écrit:
DagueHaubert a écrit:Nan mais j'avais fait un truc plus complet, notamment pour expliquer comment on crée les aciers de coutellerie...


J'en étais aussi persuadé mais je ne l'avais pas non plus retrouvé.


Ah si, c'était en page 12 du thread sur les aciers pour les nuls

viewtopic.php?p=394188&sid=bb843edf3a5a6438bab86964c41261ab#p394188
Le monde où l'on pense n'est pas le monde où l'on vit - Gaston Bachelard
Avatar de l’utilisateur
Phare Aeon
Flu
 
Messages: 55039
Inscrit le: 31 Oct 2006 10:04
Localisation: Sur les épaules de Leibniz

Re: Parlons Aciers et lames de couteaux

Messagepar Phare Aeon » 30 Oct 2018 23:02

Tiens je le remets ici alors... Mais c'est mieux de suivre le lien parce que il y a eu des questionset des réponses.

Les aciers frittés dits aussi axiers issus de la technologie des poudres :

Le principe
Schématiquement, il s’agit de produire une poudre métallique et de la soumettre, pré-formée ou non, à une température importante sous une pression importante de façon à obtenir une consolidation par soudage sans qu’il y eu fusion. Cette consolidation est ce qu’on appelle le frittage.

L’application en coutellerie
La fabrication d’aciers spéciaux tels que ceux employés par la coutellerie se passe en 6 étapes.
1 : Fusion du métal, très classique dans un four électrique, l’alliage étant protégé de l’oxydation par une couche de laitier en fusion, qui surnage en surface,
2 : Affinage et incorporation des éléments d’addition, jusque là, rien d’extraordinaire.
3 : Obtention de la poudre par atomisation : on projette deux jets de gaz inerte (azote) sur la buse par laquelle s’écoule l’acier liquide. Celui-ci se solidifie de façon très rapide en micro-gouttelettes dans sa chute dans l’installation,
4 : Encapsulation : on remplit un cylindre métallique avec la ou les poudres puis on en soude le couvercle,
5 : Frittage, c’est-à-dire consolidation dans une presse HIP (Hot Isostatic Pressing) : on y effectue un soudage à l’état solide des particules, à haute température (plus de 1000°C) à pression constante (plus de 1000 ATM).
Puis viennent les habituels forgeage, laminage, mise en forme et traitements thermiques.

L’intérêt pour la coutellerie
Le fait d’atomiser l’acier fait qu’il va se refroidir très rapidement, ce qui va forcer la formation d’une microstructure très fine (permettant d’obtenir des tranchants plus fins), même pour des alliages très chargés. Un frittage dans de bonnes conditions conservera ces caractéristiques.
D’autre part, cette méthode permet d’obtenir des nuances d’aciers irréalisables par les méthodes traditionnelles en poche. Dans le cas de la métallurgie des poudres, on peut aller au-delà des limites habituelles car la solidification se fait si vite que les migrations n'ont pas lieu.

Application aux aciers damas
Pour fabriquer un acier damas, la méthode Damasteel est de disposer précautionneusement deux nuances de poudres dans la capsule, selon un motif en bandes parallèles, en cercles concentriques ou en « mosaïque ».
La combinaison choisie par Damasteel est un RWL 34 (de composition voisine à l'ATS34 avec 0,2% de Vanadium en plus) associé à un PMC 27 (de composition voisine au 12C27), tous deux déjà employés individuellement pour des lames de couteaux.
Trois méthodes sont alors utilisées en combinaison avec trois constructions initiales pour créer les différentes variétés de damas : Le forgeage libre (random patterns), La torsion (twist patterns)et L'estampage (coined patterns)- ce qui donne toutes les variétés de damasteel.
Le monde où l'on pense n'est pas le monde où l'on vit - Gaston Bachelard
Avatar de l’utilisateur
Phare Aeon
Flu
 
Messages: 55039
Inscrit le: 31 Oct 2006 10:04
Localisation: Sur les épaules de Leibniz

Re: Parlons Aciers et lames de couteaux

Messagepar BetterCallSal » 30 Oct 2018 23:11

Merci!
Depuis que Sal et Eric Glesser ont inventé le Para 3, tous les autres couteaux moches n'ont pas de sens à part se faire plaisir...
Avatar de l’utilisateur
BetterCallSal
Syntaxe du mâle
 
Messages: 21104
Inscrit le: 18 Juin 2016 17:57
Localisation: A Bicycletteuuuuuuuuuuuuu....

Re: Parlons Aciers et lames de couteaux

Messagepar Papat » 30 Oct 2018 23:20

Ben alors maintenant, quand je vais sortir certaines lames, je vais faire parler la poudre ! :yet
Avatar de l’utilisateur
Papat
Casse bonbons
 
Messages: 7805
Inscrit le: 17 Sep 2017 12:32
Localisation: Haute-Savoie

Re: Parlons Aciers et lames de couteaux

Messagepar littlecity » 31 Oct 2018 06:12

Et du coup, je sais maintenant qu'une fois qu'on a réussi à en ôter le PMC27, le damsteel est un super acier !












Passque franchement, entre le douze et le RWL34, je sais pas vous, mais pour moi y'a pas photo.
·NVLLA·DIES·SINE·LINEA·
Avatar de l’utilisateur
littlecity
Kraft Werk
 
Messages: 5711
Inscrit le: 25 Oct 2010 18:01
Localisation: Paris, Moscou, Goujon-Sur-Epuisette

PrécédentSuivant

Retour vers Divers

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités