Baton de marche avec lame

Sabres, machettes, hachoirs et autres objets coupants

Re: Baton de marche avec lame

Messagepar Rouge » 03 Nov 2018 09:43

Un makila, chez Anciart, c'est au moins six mois de délai entre commande et livraison...

Ça va aller vite !

:lol:
ImageImage
Un crâne et une bière, à emporter, svp
Club Columérin du Couteau
Rouge La main du fou Qui fouille dans les lames
Avatar de l’utilisateur
Rouge
raide butte
 
Messages: 16938
Inscrit le: 28 Avr 2013 14:52

Re: Baton de marche avec lame

Messagepar des-monts » 03 Nov 2018 12:04

phd29 a écrit:Oui tu as raison ça y ressemble mais Le pen baz ou pen bahz est porté à l’inverse du shillelagh la loupe en forme de poire ou de pomme est au pied et non dans la main.

Oui, à l'origine ils se battaient avec à l'occase et c'était plutôt un casse-tête comme une canne plombée, devenue ensuite un baton de paysan classique dans les campagnes.
des-monts
 
Messages: 803
Inscrit le: 23 Juin 2007 19:24
Localisation: Ile de France

Re: Baton de marche avec lame

Messagepar Leïla » 29 Déc 2018 20:16

Un bâton de marche avec une lame dedans ?…


J'pensai pas qu'vous attendiez qu'j'arrive pour vous en sortir un d'mon chapeau magique...

Désolée pour la qualité des photos, mais il n'y a pas eu un seul rayon de soleil depuis que je l'ai terminé il y a deux semaines.

Alors en intérieur c'était pas facile à prendre :

Le bâton est en if vernis au tampon. Le manchon en cuir de vache. 1m32 au total.
ImageImage

Et la lame ? Me direz-vous...
20 cm de tranchant. Pour qu'elle tienne durant la marche et surtout en cas de chute, je lui ai fait un habaki en laiton. Comme ça, il faut forcer légèrement pour la sortir.
ImageImage

Le manchon dissimule les cicatrices du fourreau.

Oui, je sais, il y a des trous partout !

Cette fois, c'était pour l'alléger au maximum, puisqu'au départ, je voulais faire une canne épée et que cette lame faisait 45 cm. Mais c'était très mal barré !… D'abord, impossible de la faire rester droite à la trempe. Et puis au bout de trois recuits et trois re-trempes, elle s'est fêlée à environs 17 cm de la pointe. J'étais bien en colère contre moi-même.
Fallait bien que je fasse la connerie au moins une fois pour que ça me serve de leçon.

du coup, après avoir abandonné ce fiasco plus d'un an sur une étagère, j'ai récupéré la partie arrière encore intacte, je l'ai recuite, j'ai soudé les trous à l'avant et je l'ai retaillée en fonction de sa nouvelle attribution, puis trempée à nouveau. Là, sur 28 cm, c'est passé tout seul.

C'est du C130. J'en avais une petite barre quasiment de la bonne épaisseur pour une lame de canne, qui, je l'ai bien sûr appris à mes dépends, était totalement inadapté pour un tel usage. (ça date d'il y a un an 1/2 et le bâton a été fait tout récemment. Promis j'avais pas lu ce sujet du forum avant)

Alors, je suis quand-même contente d'avoir pu recycler cette lame ratée et le manchon en cuir est super confortable pour les longues marches. L'if est idéal par sa résistance et son élasticité.
Par contre, finalement, à l'usage, même fraîchement affûtée, cette lame n'est pas vraiment très pratique. Face aux ronces, par exemple, elle est loin de remplacer une serpette.

M'enfin il est à moi et ça reste un plaisir que d'avoir le seul bâton de marche avec une lame intégrée que j'ai jamais vu pour mes ballades en forêt avec mon chien-chien.
On sait jamais, des fois que j'aurai pas au moins un autre couteau sur moi dans ces moments-là

Ça m'étonnerait que quiconque ici mette les pieds dans une forêt sans emmener au moins un couteau.
Perso, j'y emmène toujours un higonokami pour tailler des bidules dans du bois, un petit pas cher qui craint rien pendu à mon cou avec pierre à feu intégrée au fourreau et mon couteau pour manger. Au minimum.
Savoir et se dire que l'on ne sait pas est bien... Ne pas savoir et se dire que l'on sait conduit à la difficulté… Le sage vit dans la conscience des difficultés et donc, n'en souffre pas. (Lao Tseu)
Avatar de l’utilisateur
Leïla
 
Messages: 35
Inscrit le: 18 Déc 2018 20:23
Localisation: Finistère

Re: Baton de marche avec lame

Messagepar Leïla » 29 Déc 2018 21:07

Du coup, j'ai quand-même fait une canne. Puisque j'en ai besoin pour marcher et que sans, j'irai pas très loin.

Image
Le pommeau est en noyer de chez moi, stabilisé et vernis pour plus d'élégance. J'y ai incrusté un quartz de la côte bretonne que j'ai taillé moi-même.
Du coup, il n'y a pas de lame à l'intérieur. J'ai abandonné l'idée de tremper une lame aussi longue et fine avec le matos que j'ai, pour l'instant. Mais je l'ai remplacée par un pic carré en acier doux. Le tout tient grâce à des joints toriques autour d'un cylindre qui fait office de poignée une fois retiré du fut, en aluminium, qui se termine par un patin en caoutchouc.
Bien qu'elle soit assez fine, elle est totalement fonctionnelle, pas comme ces cannes-épées de déco qu'on trouve chez de nombreux marchands.
Je boite et j'ai besoin d'y appuyer mon poids (1m77 pour 74kg... quand-même).
ImageImage
Savoir et se dire que l'on ne sait pas est bien... Ne pas savoir et se dire que l'on sait conduit à la difficulté… Le sage vit dans la conscience des difficultés et donc, n'en souffre pas. (Lao Tseu)
Avatar de l’utilisateur
Leïla
 
Messages: 35
Inscrit le: 18 Déc 2018 20:23
Localisation: Finistère

Re: Baton de marche avec lame

Messagepar Bandit » 30 Déc 2018 02:24

Leïla a écrit:Un bâton de marche avec une lame dedans ?…


J'pensai pas qu'vous attendiez qu'j'arrive pour vous en sortir un d'mon chapeau magique...

Désolée pour la qualité des photos, mais il n'y a pas eu un seul rayon de soleil depuis que je l'ai terminé il y a deux semaines.

Alors en intérieur c'était pas facile à prendre :

Le bâton est en if vernis au tampon. Le manchon en cuir de vache. 1m32 au total.
ImageImage

Et la lame ? Me direz-vous...
20 cm de tranchant. Pour qu'elle tienne durant la marche et surtout en cas de chute, je lui ai fait un habaki en laiton. Comme ça, il faut forcer légèrement pour la sortir.
ImageImage

Le manchon dissimule les cicatrices du fourreau.

Oui, je sais, il y a des trous partout !

Cette fois, c'était pour l'alléger au maximum, puisqu'au départ, je voulais faire une canne épée et que cette lame faisait 45 cm. Mais c'était très mal barré !… D'abord, impossible de la faire rester droite à la trempe. Et puis au bout de trois recuits et trois re-trempes, elle s'est fêlée à environs 17 cm de la pointe. J'étais bien en colère contre moi-même.
Fallait bien que je fasse la connerie au moins une fois pour que ça me serve de leçon.

du coup, après avoir abandonné ce fiasco plus d'un an sur une étagère, j'ai récupéré la partie arrière encore intacte, je l'ai recuite, j'ai soudé les trous à l'avant et je l'ai retaillée en fonction de sa nouvelle attribution, puis trempée à nouveau. Là, sur 28 cm, c'est passé tout seul.

C'est du C130. J'en avais une petite barre quasiment de la bonne épaisseur pour une lame de canne, qui, je l'ai bien sûr appris à mes dépends, était totalement inadapté pour un tel usage. (ça date d'il y a un an 1/2 et le bâton a été fait tout récemment. Promis j'avais pas lu ce sujet du forum avant)

Alors, je suis quand-même contente d'avoir pu recycler cette lame ratée et le manchon en cuir est super confortable pour les longues marches. L'if est idéal par sa résistance et son élasticité.
Par contre, finalement, à l'usage, même fraîchement affûtée, cette lame n'est pas vraiment très pratique. Face aux ronces, par exemple, elle est loin de remplacer une serpette.

M'enfin il est à moi et ça reste un plaisir que d'avoir le seul bâton de marche avec une lame intégrée que j'ai jamais vu pour mes ballades en forêt avec mon chien-chien.
On sait jamais, des fois que j'aurai pas au moins un autre couteau sur moi dans ces moments-là

Ça m'étonnerait que quiconque ici mette les pieds dans une forêt sans emmener au moins un couteau.
Perso, j'y emmène toujours un higonokami pour tailler des bidules dans du bois, un petit pas cher qui craint rien pendu à mon cou avec pierre à feu intégrée au fourreau et mon couteau pour manger. Au minimum.

C'est pas mal du tout .
J'aime le côté rustique du bâton de marche, tout à fait dans l'esprit du concept, fonctionnel, pas de fioritures.
Je ne suis pas trop fan du manchon en cuir même si avec le temps et une belle patine d'usage, ça pourrait bien se marier.
Enfin pour la lame, les photos sont peut être trompeuses mais elle me parait un peu épaisse , possiblement accentué par l'émouture. Perso je vois un truc plus fin, pas pour de la coupe de branche à la volée ou autre péripétie de bushcraft, plutôt suffisamment solide pour écorcer ou tailler en pointe une petite branche et léger pour couper ronces ou autres petites lianes sur le chemin si besoin.
Va falloir que j'en r'cause en 2019.
En tout cas beau boulot Leïla, pour moi, c'est pile poil dans l'idée de ce qui me trottait dans la tête à la création du fil.
Avatar de l’utilisateur
Bandit
 
Messages: 430
Inscrit le: 26 Aoû 2017 00:15
Localisation: Arrière pays nicois

Re: Baton de marche avec lame

Messagepar Leïla » 30 Déc 2018 12:57

Ravie que ça te plaise.

C'était justement l'idée. Qu'il soit avant tout pratique pour les longues ballades. Pas pour faire classe en passant devant des randonneurs, mais pour m'appuyer dessus à cause de mes genoux flingués, et pouvoir encore m'appuyer dessus quand j'utilise le couteau.

Pour la couleur, j'ai hésité. Naturel ou teinté ? Mais l'if est un bois clair et mon meilleur vernis est incolore. Je le dilue un max à l'acétone pour qu'il pénètre profondément, puis je répète plusieurs passages au tampon. Résultat, une très fine couche de surface, mais une pénétration maximum.

Pour le manchon de cuir, c'est que je n'avait aucun moyen à disposition pour creuser l'intérieur du bâton aussi profondément. C'est pourquoi je l'ai découpé dans le sens de la longueur avec ma scie à ruban, afin de retirer un demi cylindre de la longueur de la lame, creuser l'empreinte avec des gouges, puis recoller en place.
Si ça ne pose aucun problème de faire ça pour le saya d'un katana, wakizashi ou tanto, puisque aucune trace ne subsiste après l'avoir laqué, conserver l'aspect naturel du bois de mon bâton laissait apparaître des cicatrices fines, mais bien visibles, qui sautaient aux yeux. De fait, j'ai dû trouver un cache misère.

Du point de vue de l'utilisation de la lame, je te rejoint complètement. Celle-ci est bien trop épaisse, ce qui la rend peu pratique pour se frayer un chemin dans les ronces. Une lame plus fine aurait gagné en tranchant.

J'avoue avoir été bien vite pour le faire, puisque invitée à exposer mes créations au marché de noël de mon village, il ne me restait que deux jours pour le faire. Récupérer la lame brisée d'un vieux ratage et l'utiliser pour ça était donc un raccourci.

Donc oui, je confirme : vous qui me lisez et pensez à vous en faire un, Bandit a parfaitement raison. Une lame fine sera bien plus efficace.

J'en ferai un autre quand j'aurai trouvé la solution pour creuser l'intérieur assez profondément pour un bonne lame, de façon à ce que rien ne se voit de l'extérieur. Mais là, je cale sur le problème.
Savoir et se dire que l'on ne sait pas est bien... Ne pas savoir et se dire que l'on sait conduit à la difficulté… Le sage vit dans la conscience des difficultés et donc, n'en souffre pas. (Lao Tseu)
Avatar de l’utilisateur
Leïla
 
Messages: 35
Inscrit le: 18 Déc 2018 20:23
Localisation: Finistère

Précédent

Retour vers Objets coupants divers

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité